Immobilier : ces aides à l’achat que les maires peuvent vous accorder

Immobilier : ces aides à l’achat que les maires peuvent vous accorder

Prêt à taux zéro, subventions à l’achat, nombre de communes continuent à
donner des petits coups de pouce aux futurs propriétaires.

Suppression du prêt à taux zéro dans l’ancien, réduction dans le neuf
les dispositifs destinés à soutenir les acheteurs ont fondu ces
derniers mois. Tout n’est pas perdu. En vous adressant à votre mairie,
vous pouvez encore grappiller quelques aides. Les dispositifs sont
souvent méconnus, mais bon nombre de collectivités locales continuent de
donner des petits coups de pouce aux futurs propriétaires.

La mairie de Paris propose, par exemple, un prêt à taux zéro
particulièrement avantageux. Le « prêt Paris Logement 0% » permet à un
couple parisien d’obtenir jusqu’à 39.600 euros remboursable en 15 ans.
Ce montant est même majoré de 50% si l’apport personnel et le prêt Paris
Logement n’excèdent pas la moitié du prix du bien convoité. Il est
réservé aux primo-accédants achetant une résidence principale et dont
les revenus ne dépassent pas 34.587 euros pour une personne seule et
48.797 euros pour un couple sans enfant…


Les parisiens ne pas les seuls à profiter de ce dispositif. En Bretagne,
les communautés d’agglomération de Brest et de Quimper, accordent des
prêts à 0% d’un montant compris entre 15.000 à 20.000 aux ménages
investissant dans le neuf. A Metz, les jeunes achetant un logement
ancien, à moins de 2000 euros le mètre carré, peuvent obtenir crédit
intéressant : 7500 euros pour un ménage de 1 à 2 personnes, 12.500 euros
jusqu’à 4 personnes. De quoi rembourser vos frais de notaires.


Nombre d’agglomérations accordent même des subventions. A Amiens ou à
Grenoble, les primo-accédants qui achètent dans le neuf peuvent ainsi
décrocher un petit bonus de 4.000 euros.


Enfin, certaines mairies soutiennent la rénovation de logements anciens.
A Pau, les acheteurs qui s’engagent à rénover leur nouvel appartement
peuvent obtenir une aide complémentaire comprise entre 3500 et 9000
euros, dès la signature chez le notaire. Pour vous renseigner sur les
aides de votre commune, un conseil : adressez-vous à l’Agence départementale de l’information sur le logement la plus proche de chez vous.

un article de Capital.fr

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site